Où l'IA prend-elle la photographie ? - portail-photos.fr

Où l’IA prend-elle la photographie ?

Où l'IA prend-elle la photographie ?

L’intelligence artificielle (IA) a fait un bond dans la photographie et, comme d’habitude, les appareils photo Olympus ouvrent la voie avec ces nouvelles technologies. Idéal pour attirer de nouveaux photographes dans notre art, il simplifie la capture d’images. Cependant, alors que l’IA fait ses premiers pas dans la photographie, va-t-elle augmenter les ventes globales ? Pour un article précédent, j’ai interviewé le photographe animalier Rob Cottle, qui a souligné les bonnes choses à propos de la technologie disponible dans les appareils photo. Je suis d’accord avec lui. La technologie rend la photographie accessible à plus de personnes en facilitant l’introduction à la photographie. En retour, cela aide à garder notre art vivant. Il permet également aux photographes accomplis d’obtenir des clichés qui étaient auparavant impossibles à réaliser. Mais quel impact l’IA aura-t-elle sur la photographie ? Pour y répondre, il faut commencer par prendre du recul et envisager les nouvelles technologies dans le contexte de l’histoire récente de la caméra. Le Boum Les ventes de systèmes de caméras avancées dans les années 2000 et au début des années 2010 étaient énormes, mais elles étaient principalement dues à un nombre de pixels toujours croissant. Cela m’a toujours semblé étrange. Après tout, vous n’avez besoin que d’environ 10 mégapixels pour une impression de qualité photo de 20 x 30″ et bien moins pour le partage sur les réseaux sociaux. Ainsi, pour les photographes accomplis qui ont essayé de tout faire correctement dans l’appareil photo, ces points de couleur microscopiques supplémentaires signifiaient peu plus que de plus grandes tailles de fichiers. Tu ne me crois pas? Allez sur Flickr ou 500px et recherchez des images prises avec n’importe quel vieil appareil photo 10 mégapixels, et vous trouverez de superbes photos qui répondent aux normes d’aujourd’hui. Bien sûr, je fais simplement référence au nombre de pixels ici. Ces anciennes caméras avaient moins de plage dynamique que les caméras contemporaines parce que la technologie a évolué. Par conséquent, il y a des choses que vous pouvez réaliser avec les caméras d’aujourd’hui qui étaient impensables il y a 10 ans. De l’autre côté de l’argument, plus de pixels offraient plus de possibilités de recadrage, bien que le recadrage soit rarement un bon substitut pour se rapprocher du sujet. Moins de pixels et, par conséquent, des photosites plus grands sur le capteur, aurait équivalent à une densité de pixels plus faible et donc à une plus grande plage dynamique et à un contrôle du bruit. Malheureusement pour la photographie, des nombres de pixels plus élevés étaient faciles à commercialiser, en particulier auprès des novices naïfs. Le crash Le succès de cette publicité fut relativement de courte durée. Le marché de l’appareil photo est devenu trop grand puis s’est effondré. Cela a été largement et correctement imputé à l’introduction d’appareils photo dans les smartphones. Cependant, il y avait plus que cela. On promettait aux photographes débutants de superbes photos en achetant tel ou tel appareil photo reflex numérique. Mais les photographes avaient besoin à la fois des compétences nécessaires pour utiliser l’appareil photo et de l’œil pour composer une superbe photo. Les appareils photo plus flashy n’ont rien fait pour améliorer leur photographie à moins que leurs propriétaires ne prennent le temps et l’argent pour acquérir les compétences, ce que beaucoup n’ont pas fait. Ensuite, lorsque leurs photos ont été déçues, ils ont été dupés par le mensonge du nombre de pixels. Ils ont amélioré leur kit, mais bien sûr, leurs photographies ne se sont pas améliorées. Je me demande combien de vieux reflex numériques sont maintenant assis en train de collecter la poussière avec leurs molettes de mode toujours en mode automatique. La vitesse du changement technologique photographique a ralenti. Bien sûr, il y a eu quelques améliorations dans ce que les appareils photo offraient, mais moins d’innovations révolutionnaires sont apparues par rapport aux 15 premières années de la photographie numérique. Prendre des photos n’est pas devenu plus facile pour le débutant. En effet, même le professionnel, qui était plus susceptible de savoir utiliser les commandes manuelles de son appareil photo, n’avait pas besoin de mise à niveau; leurs caméras étaient assez bonnes. C’était jusqu’à ce que les appareils photo sans miroir de qualité professionnelle apparaissent sur le marché. La mise à niveau en vaut-elle la peine ? Les appareils photo que j’ai achetés il y a cinq ans font toujours tout ce dont j’ai besoin et je vis de la photographie. Dois-je dépenser de l’argent pour mettre à jour mon kit ? Si non, pourquoi un débutant ou un intermédiaire aurait-il besoin d’une mise à niveau ? Peut-être que l’IA est le ver juteux sur le crochet qui nous tentera. Pourquoi? Comme je l’ai dit au début, l’IA peut rendre la photographie plus accessible aux débutants et nous donner aux photographes expérimentés un p pourcentage d’images réussies. Mais ceux qui ont été découragés et ont quitté leurs reflex numériques de première ou de deuxième génération pour ramasser la poussière tenteront-ils à nouveau de devenir photographes ? Le logiciel miracle intégré promet-il de faire de chaque propriétaire d’appareil photo la dernière incarnation d’Ansel Adams ou de David Bailey ? Probablement pas, mais peut-être que l’IA peut leur donner un coup de pouce bien plus important dans la bonne direction que ne le pourrait jamais un nombre de pixels plus élevé. Le problème auquel les fabricants seront confrontés est de persuader les consommateurs que la mise à niveau en vaut la peine. Néanmoins, les grands progrès de la technologie des caméras ne sont pas juste au coin de la rue, ils sont là. Le développement de caméras et de logiciels se concentre sur l’IA, et c’est quelque chose à adopter. Où en est l’IA maintenant Certains pourraient dire que le terme « IA » en photographie élargit la définition. Mais ce que nous voyons actuellement dans les caméras est le premier des quatre étapes progressives de l’intelligence artificielle. Ce sont: Réactivité : changement de comportement en fonction des intrants. C’est là que se trouve l’IA de la caméra. Mémoire limitée : se souvenir d’événements récents et y réagir, comme un véhicule autonome réagissant à la circulation et aux piétons. Théorie de l’esprit : c’est là qu’une machine réagit aux pensées et aux émotions de l’esprit humain. Cela n’a pas encore été atteint. Conscience de soi : c’est là que la machine devient consciente et consciente de sa propre existence. Les caméras ne sont encore que des machines réactives qui reposent sur des algorithmes préprogrammés, cette première étape de l’intelligence artificielle. Cependant, malgré des phrases comme “Deep Learning” de Canon et les affirmations de Sony selon lesquelles leur capteur IMX500 “Intelligent Vision” est doté d’une IA intégrée, ils n’apprennent pas encore des événements récents et ne modifient pas leur comportement en conséquence, sans parler de pouvoir appliquer une théorie. d’esprit ou avoir une conscience de soi. Ils reposent sur le fait d’être préprogrammés. Néanmoins, la puissance de leurs processeurs et la complexité de leurs algorithmes sont impressionnantes, et ils font très rapidement progresser la technologie. L’IA permet déjà une compétence d photographe pour réaliser un plus grand nombre de clichés réussis. La reconnaissance faciale et oculaire est une fonctionnalité des appareils photo depuis des années, mais maintenant, l’Olympus E-M1X intègre la reconnaissance des oiseaux et d’autres sujets avec la promesse d’autres installations à l’avenir. Cela, associé à Pro-Capture, qui enregistre les images dans une mémoire tampon avant que l’obturateur ne soit complètement enfoncé, signifie que le taux de réussite des photographes d’oiseaux a considérablement augmenté. Mais AI Deskill le photographe? C’était une question posée par Robert Baggs dans son article. Cette automatisation avancée suscite des inquiétudes. En prenant la photographie animalière comme exemple, on pourrait affirmer que nous pourrions perdre le besoin d’étudier le comportement d’un oiseau pour prédire quand il décollera. Nous n’apprendrons plus à prédire et à suivre le vol d’un oiseau et à le garder au point si la caméra fait tout pour nous. Avec le temps, à mesure que cette technologie s’améliore, tout le monde ne deviendra-t-il pas un photographe animalier sans avoir à faire l’effort ? La même chose s’appliquera-t-elle à tous les genres ? Je ne pense pas. Tout comme le mode automatique est un tremplin vers l’utilisation de la priorité à l’ouverture ou à l’obturation et des modes manuels, nous devrions envisager l’utilisation de la technologie comme un moyen pour un plus grand nombre de personnes d’accéder aux premières étapes de la photographie. De plus, comme tout art, nous faisons de la photographie parce que c’est créatif. L’artiste prend plaisir à peindre, mais pas tant à peindre par numéros. Le sculpteur sur bois obtient bien plus en utilisant son ciseau et en sculptant soigneusement un morceau d’acajou que de mettre un motif dans une machine CNC. De même, un photographe est satisfait d’appliquer ses connaissances et ses compétences pour capturer la photo. La vraie joie de la photographie est le voyage que nous entreprenons. La façon dont nous réalisons une photographie est importante. Quiconque se plonge dans la photographie finira par découvrir cette vérité. Comme le mode automatique, l’IA sera un tremplin pour maîtriser l’art. Devriez-vous passer à une caméra avec IA ? Historiquement, Olympus a dominé le domaine avec des fonctionnalités telles que Live View, la stabilisation de l’image dans le corps zation, et contraste hybride et mise au point automatique à détection de phase. D’autres constructeurs ont rattrapé leur retard, introduisant ces nouvelles technologies bien plus tard ; Canon et Nikon ont tardé à migrer vers des appareils photo sans miroir, et quand ils ont réalisé que c’était une erreur, ils se sont précipités pour sortir leurs produits. Par conséquent, leurs consommateurs fidèles à la marque ont parfois payé le prix avec des produits sortis qui n’avaient pas été correctement développés et testés avant la sortie, comme la surchauffe des R5 et R6 de Canon, et avant cela, le système Nikon 1 défaillant. Maintenant, Olympus a toujours une longueur d’avance. À leur système d’intelligence artificielle de détection de sujet s’ajoutent d’autres fonctionnalités avancées: LiveTime, qui vous permet de regarder de longues expositions s’accumuler sur l’écran; LiveComp, où vous pouvez enregistrer plusieurs expositions dans un seul fichier en n’enregistrant que les changements de lumière ; Pro Capture, où les images sont stockées dans une mémoire tampon lorsque l’obturateur est enfoncé à moitié, et ainsi vous ne manquez jamais une photo en raison de réactions lentes ; filtres ND numériques intégrés ; 60 images par seconde prise de vue brute; plus un téléconvertisseur intégré à l’objectif. Si les fabricants ne sont plus en mesure d’attirer de nouveaux clients avec les mises à niveau mégapixels et la technologie des capteurs, sinon égalisent les règles du jeu en ce qui concerne la qualité de l’image, alors c’est l’IA et ces nouvelles innovations passionnantes qui attireront les photographes et les feront passer à des technologies plus avancées. systèmes. C’est l’une des raisons pour lesquelles un flux croissant de photographes migre vers les appareils photo du système Olympus. Vais-je mettre à niveau ? Plus je le regarde, plus je suis tenté d’ajouter ce E-M1X à ma collection. Appareil photo Olympus Images utilisées avec l’aimable autorisation d’OMD Digital Solutions UK

L’intelligence artificielle (IA) a fait un bond dans la photographie et, comme d’habitude, les appareils photo Olympus ouvrent la voie avec ces nouvelles technologies. Idéal pour attirer de nouveaux photographes dans notre art, il simplifie la capture d’images. Cependant, alors que l’IA fait ses premiers pas dans la photographie, va-t-elle augmenter les ventes globales ?

Pour un article précédent, j’ai interviewé le photographe animalier Rob Cottle, qui a souligné les bonnes choses à propos de la technologie disponible dans les appareils photo. Je suis d’accord avec lui. La technologie rend la photographie accessible à plus de personnes en facilitant l’introduction à la photographie. En retour, cela aide à garder notre art vivant. Il permet également aux photographes accomplis d’obtenir des clichés qui étaient auparavant impossibles à réaliser.

Mais quel impact l’IA aura-t-elle sur la photographie ? Pour y répondre, il faut commencer par prendre du recul et envisager les nouvelles technologies dans le contexte de l’histoire récente de la caméra.

Le Boum

Le Boum

Les ventes de systèmes de caméras avancées dans les années 2000 et au début des années 2010 étaient énormes, mais elles étaient principalement dues à un nombre de pixels toujours croissant. Cela m’a toujours semblé étrange. Ceci pourrez vous intéresser : Quelle processeur pour montage video ?. Après tout, vous n’avez besoin que d’environ 10 mégapixels pour une impression de qualité photo de 20 x 30″ et bien moins pour le partage sur les réseaux sociaux. Ainsi, pour les photographes accomplis qui ont essayé de tout faire correctement dans l’appareil photo, ces points de couleur microscopiques supplémentaires signifiaient peu plus que de plus grandes tailles de fichiers.

Tu ne me crois pas? Allez sur Flickr ou 500px et recherchez des images prises avec n’importe quel vieil appareil photo 10 mégapixels, et vous trouverez de superbes photos qui répondent aux normes d’aujourd’hui. Bien sûr, je fais simplement référence au nombre de pixels ici. Ces anciennes caméras avaient moins de plage dynamique que les caméras contemporaines parce que la technologie a évolué. Par conséquent, il y a des choses que vous pouvez réaliser avec les caméras d’aujourd’hui qui étaient impensables il y a 10 ans.

De l’autre côté de l’argument, plus de pixels offraient plus de possibilités de recadrage, bien que le recadrage soit rarement un bon substitut pour se rapprocher du sujet.

Moins de pixels et, par conséquent, des photosites plus grands sur le capteur auraient entraîné une densité de pixels plus faible et donc une plage dynamique et un contrôle du bruit plus importants. Malheureusement pour la photographie, des nombres de pixels plus élevés étaient faciles à commercialiser, en particulier auprès des novices naïfs.

Le crash

Le crash

Le succès de cette publicité fut relativement de courte durée. Le marché de l’appareil photo est devenu trop grand puis s’est effondré. Cela a été largement et correctement imputé à l’introduction d’appareils photo dans les smartphones. Cependant, il y avait plus que cela.

On promettait aux photographes débutants de superbes photos en achetant tel ou tel appareil photo reflex numérique. Mais les photographes avaient besoin à la fois des compétences nécessaires pour utiliser l’appareil photo et de l’œil pour composer une superbe photo. Les appareils photo plus flashy n’ont rien fait pour améliorer leur photographie à moins que leurs propriétaires ne prennent le temps et l’argent pour acquérir les compétences, ce que beaucoup n’ont pas fait. Ensuite, lorsque leurs photos ont été déçues, ils ont été dupés par le mensonge du nombre de pixels. Ils ont amélioré leur kit, mais bien sûr, leurs photographies ne se sont pas améliorées. Je me demande combien de vieux reflex numériques sont maintenant assis en train de collecter la poussière avec leurs molettes de mode toujours en mode automatique.

La vitesse du changement technologique photographique a ralenti. Bien sûr, il y a eu quelques améliorations dans ce que les appareils photo offraient, mais moins d’innovations révolutionnaires sont apparues par rapport aux 15 premières années de la photographie numérique. Prendre des photos n’est pas devenu plus facile pour le débutant. En effet, même le professionnel, qui était plus susceptible de savoir utiliser les commandes manuelles de son appareil photo, n’avait pas besoin de mise à niveau; leurs caméras étaient assez bonnes. C’était jusqu’à ce que les appareils photo sans miroir de qualité professionnelle apparaissent sur le marché.

La mise à niveau en vaut-elle la peine ?

Les appareils photo que j’ai achetés il y a cinq ans font toujours tout ce dont j’ai besoin et je vis de la photographie. Dois-je dépenser de l’argent pour mettre à jour mon kit ? Si non, pourquoi un débutant ou un intermédiaire aurait-il besoin d’une mise à niveau ?

Peut-être que l’IA est le ver juteux sur le crochet qui nous tentera. Pourquoi? Comme je l’ai dit au début, l’IA peut rendre la photographie plus accessible aux débutants et nous donner aux photographes expérimentés un pourcentage plus élevé d’images réussies.

Mais ceux qui ont été découragés et ont quitté leurs reflex numériques de première ou de deuxième génération pour ramasser la poussière tenteront-ils à nouveau de devenir photographes ? Le logiciel miracle intégré promet-il de faire de chaque propriétaire d’appareil photo la dernière incarnation d’Ansel Adams ou de David Bailey ? Probablement pas, mais peut-être que l’IA peut leur donner un coup de pouce bien plus important dans la bonne direction que ne le pourrait jamais un nombre de pixels plus élevé.

Le problème auquel les fabricants seront confrontés est de persuader les consommateurs que la mise à niveau en vaut la peine. Néanmoins, les grands progrès de la technologie des caméras ne sont pas juste au coin de la rue, ils sont là. Le développement de caméras et de logiciels se concentre sur l’IA, et c’est quelque chose à adopter.

Où en est l’IA maintenant

Certains pourraient dire que le terme « IA » en photographie élargit la définition. Mais ce que nous voyons actuellement dans les caméras est le premier des quatre étapes progressives de l’intelligence artificielle.

Les caméras ne sont encore que des machines réactives qui reposent sur des algorithmes préprogrammés, cette première étape de l’intelligence artificielle. Cependant, malgré des phrases comme “Deep Learning” de Canon et les affirmations de Sony selon lesquelles leur capteur IMX500 “Intelligent Vision” est doté d’une IA intégrée, ils n’apprennent pas encore des événements récents et ne modifient pas leur comportement en conséquence, sans parler de pouvoir appliquer une théorie. d’esprit ou avoir une conscience de soi. Ils reposent sur le fait d’être préprogrammés. Néanmoins, la puissance de leurs processeurs et la complexité de leurs algorithmes sont impressionnantes, et ils font très rapidement progresser la technologie.

L’IA permet déjà à un photographe expérimenté de réaliser un plus grand nombre de clichés réussis. La reconnaissance faciale et oculaire est une fonctionnalité des appareils photo depuis des années, mais maintenant, l’Olympus E-M1X intègre la reconnaissance des oiseaux et d’autres sujets avec la promesse d’autres installations à l’avenir. Cela, associé à Pro-Capture, qui enregistre les images dans une mémoire tampon avant que l’obturateur ne soit complètement enfoncé, signifie que le taux de réussite des photographes d’oiseaux a considérablement augmenté.

Mais AI Deskill le photographe?

C’était une question posée par Robert Baggs dans son article. Cette automatisation avancée suscite des inquiétudes. En prenant la photographie animalière comme exemple, on pourrait affirmer que nous pourrions perdre le besoin d’étudier le comportement d’un oiseau pour prédire quand il décollera. Nous n’apprendrons plus à prédire et à suivre le vol d’un oiseau et à le garder au point si la caméra fait tout pour nous. Avec le temps, à mesure que cette technologie s’améliore, tout le monde ne deviendra-t-il pas un photographe animalier sans avoir à faire l’effort ? La même chose s’appliquera-t-elle à tous les genres ?

Je ne pense pas. Tout comme le mode automatique est un tremplin vers l’utilisation de la priorité à l’ouverture ou à l’obturation et des modes manuels, nous devrions envisager l’utilisation de la technologie comme un moyen pour un plus grand nombre de personnes d’accéder aux premières étapes de la photographie.

De plus, comme tout art, nous faisons de la photographie parce que c’est créatif. L’artiste prend plaisir à peindre, mais pas tant à peindre par numéros. Le sculpteur sur bois obtient bien plus en utilisant son ciseau et en sculptant soigneusement un morceau d’acajou que de mettre un motif dans une machine CNC. De même, un photographe est satisfait d’appliquer ses connaissances et ses compétences pour capturer la photo.

La vraie joie de la photographie est le voyage que nous entreprenons. La façon dont nous réalisons une photographie est importante. Quiconque se plonge dans la photographie finira par découvrir cette vérité. Comme le mode automatique, l’IA sera un tremplin pour maîtriser l’art.

Devriez-vous passer à une caméra avec IA ?

Historiquement, Olympus a dominé le domaine avec des fonctionnalités telles que Live View, la stabilisation d’image dans le corps et le contraste hybride et l’autofocus à détection de phase. D’autres constructeurs ont rattrapé leur retard, introduisant ces nouvelles technologies bien plus tard ; Canon et Nikon ont tardé à migrer vers des appareils photo sans miroir, et quand ils ont réalisé que c’était une erreur, ils se sont précipités pour sortir leurs produits. Par conséquent, leurs consommateurs fidèles à la marque ont parfois payé le prix avec des produits sortis qui n’avaient pas été correctement développés et testés avant la sortie, comme la surchauffe des R5 et R6 de Canon, et avant cela, le système Nikon 1 défaillant.

Maintenant, Olympus a toujours une longueur d’avance. À leur système d’intelligence artificielle de détection de sujet s’ajoutent d’autres fonctionnalités avancées: LiveTime, qui vous permet de regarder de longues expositions s’accumuler sur l’écran; LiveComp, où vous pouvez enregistrer plusieurs expositions dans un seul fichier en n’enregistrant que les changements de lumière ; Pro Capture, où les images sont stockées dans une mémoire tampon lorsque l’obturateur est enfoncé à moitié, et ainsi vous ne manquez jamais une photo en raison de réactions lentes ; filtres ND numériques intégrés ; 60 images par seconde prise de vue brute; plus un téléconvertisseur intégré à l’objectif.

Si les fabricants ne sont plus en mesure d’attirer de nouveaux clients avec les mises à niveau mégapixels et la technologie des capteurs, sinon égalisent les règles du jeu en ce qui concerne la qualité de l’image, alors c’est l’IA et ces nouvelles innovations passionnantes qui attireront les photographes et les feront passer à des technologies plus avancées. systèmes. C’est l’une des raisons pour lesquelles un flux croissant de photographes migre vers les appareils photo du système Olympus.

Vais-je mettre à niveau ? Plus je le regarde, plus je suis tenté d’ajouter ce E-M1X à ma collection.

Appareil photo Olympus Images utilisées avec l’aimable autorisation d’OMD Digital Solutions UK

L’IA tue-t-elle la photographie ?

Oui, l’IA ruine définitivement la photographie pour ceux qui ont une obsession pour l’art et la science de la photographie. Cette personne trouve son plaisir et sa passion dans le processus artistique. Ils sont là pour le métier d’être capable de prendre quelque chose de leur esprit et de le traduire à travers la caméra.

L’IA prendra-t-elle le dessus sur la photographie?

La photographie IA ne peut pas tout remplacer Mais tout ne peut pas être pessimiste pour l’industrie photographique. Il y a plusieurs aspects de notre métier qu’aucune technologie ne pourrait jamais remplacer. Prenons par exemple la photographie de mariage.

Les photographes seront-ils remplacés ?

À notre connaissance, les photographes et les éditeurs de photos ne figurent pas sur la liste des emplois qui seront remplacés par des robots dans un avenir proche. Cependant, cela ne signifie pas que les industries visuelles sont exemptes d’intelligence artificielle, ou à l’inverse, que des algorithmes malfaisants finiront par remplacer la pensée créative.

Les photographes peuvent-ils être automatisés ?

Un groupe de réflexion en 2018 a estimé qu’1 emploi sur 5 sera “déplacé” par l’automatisation et l’IA à l’horizon 2030. … D’une manière générale, les arts et l’informatisation des métiers sont des magistères non imbriqués. En fait, la probabilité estimée que les photographes soient déplacés par l’IA n’est que de 2%.

Comment l’IA est-elle utilisée en photographie ?

L’une de ses principales caractéristiques est son unité de traitement neuronal (NPU) qui alimente ses capacités d’IA. Par exemple, lorsqu’il prend une photo, le téléphone utilise l’IA pour détecter 19 catégories de « scènes » et appliquer les ajustements d’image appropriés afin de créer des images toujours plus grandes.

Qu’est-ce que la forme complète de la caméra AI ?

L’intelligence artificielle pour la vidéosurveillance utilise des logiciels informatiques qui analysent le son et les images des caméras de vidéosurveillance afin de reconnaître les humains, les véhicules, les objets et les événements.

Quels sont les avantages de la caméra AI ?

Les technologies d’IA offrent des capacités supérieures de reconnaissance faciale, de reconnaissance d’objets et de reconnaissance d’événements, offrant ainsi une sécurité proactive et en temps réel.

Quel est l’avenir de la photographie ?

À l’avenir, nous verrons l’IA prendre en charge une grande partie de nos tâches photographiques. Nous pourrions tous profiter d’une mise au point automatique meilleure, plus rapide et plus intuitive. Imaginez des scènes et des sujets entiers, capturés automatiquement avec une exposition parfaite. Non seulement nous verrons des améliorations avec nos caméras.

Qu’est-ce que la photographie IA ?

AIintelligence artificielleCreative CloudPhotographie de portraitobjets intelligents.

Qu’est-ce que la caméra AI dans les smartphones ?

Les caméras AI sont les caméras qui utilisent le mode d’intelligence artificielle lorsqu’il s’agit de cliquer sur une image sur un smartphone. Sans capacités d’intelligence artificielle, les caméras des smartphones n’étaient pas en mesure de transporter de grands objectifs ou capteurs d’image.

Comment fonctionne une IA ?

L’IA fonctionne en combinant de grandes quantités de données avec un traitement itératif rapide et des algorithmes intelligents, permettant au logiciel d’apprendre automatiquement à partir des modèles ou des caractéristiques des données. … L’informatique cognitive est un sous-domaine de l’IA qui vise une interaction naturelle et humaine avec les machines.

Qu’est-ce que l’IA dans les smartphones ?

L’intelligence artificielle est un moyen d’aider les ordinateurs à « apprendre » par l’exemple à partir de grands ensembles de données – également connu sous le nom d’apprentissage automatique (ML). L’IA et l’apprentissage automatique permettent aux ordinateurs d’acquérir des informations et des règles de la même manière qu’un humain, sans être programmés avec des « règles » particulières pour chaque éventualité possible.

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap
<